Chère culture


Oui, vraiment chère ! Je suis allée voir la semaine dernière l’exposition consacrée à Arcimboldo au Musée du Luxembourg. J’avais acheté mon coupe-file d’avance. J’ai horreur de faire la queue, que ce soit pour une expo, un film ou quoi que ce soit.

Arcimboldo poster

Le billet m’a tout de même coûté 12€. Je suis entrée sans faire la queue, mais à l’intérieur, comme souvent dans les expositions parisiennes, il y avait un monde fou. Certains avaient loué un audiophone, ce qui mettait la visite à quelques 16€50.
Le mécénat de Paris-Match ne doit pas être suffisant pour que les prix soient aussi élevés !
Je me suis demandée si le mercredi ou en fin de semaine, beaucoup de gens pouvaient se permettre de venir en famille. D’ailleurs, une expo où on se marche sur les pieds quand on est grand, ce doit être difficile pour les plus petits.
Ceci dit, la boutique était presqu’aussi grande que le musée lui-même et comme dans le musée, on y faisait la queue.

Sold at Musée du Luxembourg

Voilà que le musée devient une épicerie…

J’ai acheté un exemplaire du catalogue de l’expo, marqué Paris-Match, à 6€50, et ai demandé le prix d’un tablier orné de l’un des tableaux qu’on peut regarder aussi bien à l’envers qu’à l’endroit, que j’aurais bien acheté une vingtaine d’euros pour en faire un cadeau de Noël pour ma fille.
Pas de chance, ça coûtait près de 40€ ! J’ai donc abandonné le tablier à son clou !
Le croirez-vous, on vendait des livres, des cartes postales, des t’shirts, des aimants Arcimboldo, mais aussi des légumes et des fruits en pot !

Ce sont, bien sûr, des mouvements d’humeur, parce que j’ai trouvé l’exposition très intéressante, et ai trouvé les créations d’Arcimboldo splendides.
J’ai particulièrement apprécié ces tableaux que l’on peut regarder à l’envers, comme à l’endroit.

Arcimboldo

A l’envers et à l’endroit, (scanné)

Au musée, les tableaux étaient disposés au-dessus d’un miroir.
De la couleur, de l’humour, de l’allégorie…
comme le dit très bien Philippe Dagen dans Le Monde

Car il y a une méthode Arcimboldo : disposer éléments et emblèmes de sorte que l’oeil, à distance, reconnaisse dans leur accumulation un profil humain. La forme cachée se voit de loin et se perd de près. Le genre de l’allégorie est renouvelé par ces analogies visuelles. Un champignon fait penser à un nez, une pêche à une joue, des flammes à une chevelure. Rien d’inconscient ni d’automatique dans ce processus, quoi que les surréalistes aient cru. Arcimboldo a remarquablement perfectionné cette technique de la charade visuelle et pratiqué aussi la peinture inversée, où le visage caché n’apparaît que dans un miroir placé devant la toile. La virtuosité s’allie alors à l’ironie.

A voir

About these ads

12 réflexions sur “Chère culture

  1. Tu as eu de la chance d’entrer sans faire la queue. Je me souviens d’une exposition sur l’Égypte ancienne à l’Institut de Monde Arabe à laquelle, arrivés à l’ouverture, nous avions pris notre billet sans problème alors que lorsque nous étions ressortis la queue qui s’allongeait sur le trottoir était celle des visiteurs ayant déjà leur billet. C’est vrai que la culture coute cher.

  2. Pour le moment chez nous les musées sont gratuits,de même que certaines expositions (pas toutes). C’est vrai que la cuture devient onéreuse, et celà même dans les maisons…..de la culture !!

    :*

  3. je consomme bcp de fuits et légumes (+de 5 par jour !!!) et j’aime bcp Arcimboldo; en ce moment de nombreux articles lui sont consacrés un peu partout… au fait, merci pour ton passage chez moi et ton tuyau, je vais suivre ton conseil avant que mon blog ne me fasse devenir chèvre!!!
    Bonne journée. Dany

  4. eh bien merci des renseignements, j’ai lu sur cet expo sur un autre blog et ça m’a tenté d’y emmener les gamins (jeunes ados réfractaires au musée mais là j’ai l’impression que ça va plaire) … mais j’avais pas compris que c’était aussi bondé et… je te rejoins complètement sur ton agacement sur le marketing pseudo culturel autour ! … quand c’est comme ça je réserve mais ça fait cher à 4 … et si la condition de visite est mauvaise on a l’impression d’être un peu les dindons de la farce (ou de bonne poires pour rester dans l’esprit !) Comme écrit Catherine, ça nous est aussi arrivé de faire la queue côté "muni de billets" ! … bon ben c’est un coup à se lever de bonne heure pour y aller ça ;o)

  5. Ce sont certainement tous ces produits dérivés qui rapportent de l’argent pour monter de telles expositions … un tablier de cuisine à 40 €, même griffé par Archimboldo, ça fait tout de même cher !

  6. Je préfère souvent me priver des grandes expos médiatisées à cause des files d’attente moi aussi !
    Et les légumes, eh bien je vais les acheter au supermarché bio quand je peux.

  7. Hé oui, c’est comme ça qu’on rate de belles expos ! Je me rappelle des immenses queues le long des trottoirs de l’hotel de ville de Paris …….ou du centre Pompidou ! ! !
    Je déteste attendre, surtout quand on sait qu’à l’intérieur ce sera pareil : bondé de monde !

  8. Non ? Ils vendent de la soupe et autres bricoles ? Ils abusent ou c’est de l’humour…
    Je n’y suis pas encore allée, et ai l’intention de le faire, j’espère qu’il y a une soirée nocturne en général c’est plus paisible, enfin presque ! Mais je n’achèterai rien, j’en ai marre d’être une cible publicitaire ! Même si je ne suis pas le "coeur de cible" comme ils disent !

  9. Pingback: Gustave Courbet au Grand Palais « Blogging in Paris

  10. Honte à la France qui traite aussi mal les personnes dites "âgées" ! Et merci à DOUSTE-BLAZY pour avoir supprimé les rabais pour les vieux dans les musées nationaux !
    Bien la peine d’avoir travaillé pendant quarante ans ou plus, d’avoir toujours satisfait à ses obligations, payé ses impôts sans aucun avantage en échange pour, une fois à la retraite, perdre du pouvoir d’achat tous les ans et n’avoir aucun privilège ! Dernières mesures à propos de la gratuité dans certains musées : réservées aux jeunes de moins de 25 ans ! Lesquels feraient mieux de chercher du travail que de glander dans les musées !

    Allez voir chez nos voisins européens : l’Allemagne ou les Pays-Bas par exemple, tout ce qu’on fait pour les vieux : rabais dans les transports sans avoir besoin d’acheter une carte, gratuité dans les musées, facilités pour entrer dans un village pour personnes âgées …

    Pour ma part, bien la peine d’avoir oeuvré près de vingt ans pour la culture française, y compris à l’étranger dans des conditions difficiles (Syrie, Mali, Sénégal) et d’avoir diigé deux écoles des Beaux-Arts, dont une que j’ai entièrement créée, si je dois payer maintenant plein tarif pour voir une exposition !

    Oui, honte à la France !

    Quant à faire payer aux vieux, même non imposables, une taxe audiovisuelle alors que les émissions sont de plus en plus débiles sur les chaînes nationales et réservées aux jeunes et aux ados pendant toutes les vacances, c’est-à-dire pendant un tiers de l’année. A-t-on pensé à ces anciens qui vivent dans les maisons de retraite ou même chez eux, mais pratiquement sans sortir et qui n’ont que la télé comme divertissement ?

    Il existe encore des pays où on a le culte des Anciens, mais ce sont des pays encore considérés comme "sous-développés" ou, tout au plus, "en voie de développement" !

    Oui, "chère culture", très chère culture !!!

  11. Cher Monsieur Ehrmann,
    Je vous remercie pour ce billet d’humeur, qui, je dois vous l’avouer me laisse un goût amer.
    Je pense que ce désarroi à l’encontre de nos chèrs politiques semble justifié et j’adhère totalement à vos réflexions à propos de la baisse du pouvoir d’achat des "vieux" et du manque de considérations qui pourraient pourtant se manifester par des gratuité dans les transports, les musées etc.
    En revanche je m’insurge quant à cette haine du "jeune(s) de moins de 25 ans, le(s)quels ferai(en)t mieux de chercher du travail que de glander dans les musées", le jeune tout comme le vieux doit avoir des considérations. Ce déni du "jeune" ne fait que renforcé la division voulue par ces mêmes politiques que vous dénonciez afin de diviser pour mieux rêgner!
    Que dire de la situation des étudiants qui pose également de nombreuses questions: loyers, pouvoirs d’achat, lieux de vie… Ca ne vous rappelle rien?
    Et enfin oui, Monsieur, le jeune de moins de 25 ans tout comme le jeune de plus, le trentenaire, le quinqua ou le septua… ON DOIT TOUS AVOIR LE DROIT à la culture….
    Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s